L’évaluation du projet et de l’étude : une évolution des modalités mais une finalité identique

Lorsque nous avons réuni les coordonnateurs tertiaires les 5 et 6 mai dernier, nous avions formulé des recommandations de prise en compte « chiffrée » des notes d’étude et de projet dans le livret scolaire de l’élève. Nous avions notamment indiqué qu’il ne nous semblait pas déraisonnable d’évaluer le projet ou l’étude lors du retour en classe de l’élève, au troisième trimestre.

 

Eu égard à l’évolution de la crise sanitaire et aux différentes situations territoriales, la note de la DGESCO adressée cette fin de semaine dans les lycées, recommande désormais aux chefs d’établissement, de ne prendre en considération que les notes renseignées avant la mi-mars. Ce texte de cadrage, qui prendra la forme d’une circulaire cette semaine, nécessite de reconsidérer les propositions que nous vous avions formulées jusqu’alors, qui deviennent caduques.

 

Si l’évaluation sommative du projet et de l’étude n’est plus possible, il convient néanmoins de valoriser ce travail dans l’appréciation littérale qui sera portée sur le livret scolaire. En effet, la valorisation du travail de l’élève, au travers de la régularité de son engagement, de l’importance de son investissement, de la qualité de la démarche suivie et de la pertinence des résultats dégagés sont autant d’indications qui ont toute leur place dans l’appréciation de synthèse renseignée par le professeur.

Il serait en effet très dommage que des élèves qui ont fourni un travail conséquent tout au long de l’année dans des conditions parfois difficiles ne puissent tirer profit de ce dernier au moment du jury final. Outre le travail de l’élève, c’est aussi l’engagement des professeurs à leur côté, pour les guider et les accompagner qui mérite d’être reconnu : ceci s’inscrit pleinement dans le cadre de la continuité pédagogique mise en place depuis le 16 mars par notre Ministère.

Grâce à la qualité, à la finesse et à la pertinence de de vos appréciations littérales, nous disposerons d’une plus grande latitude pour admettre certains élèves au premier tour, pour leur accorder le droit d’accéder au second tour voire à la session de septembre, mais aussi pour leur octroyer le bénéfice des différentes mentions. Au-delà de la note, c’est l’importance de ces deux travaux pédagogiques propres à la filière technologique tertiaire, qu’il convient de valoriser de manière lisible et intelligible dans chaque livret scolaire.

Nous savons pouvoir compter sur vous inscrire votre action dans ce nouveau cadre de référence, pour le plus grand profit de vos élèves !

 

Les IA-IPR Economie-Gestion de l’Académie de Lyon