Lettre DGRH


Une fois par mois, des informations sur les actualités ou les chantiers qui concernent les parcours professionnels et la valorisation des métiers : l’avancement de carrière, la formation continue, les rémunérations, les projets de mutations…
Ce mois ci ;

I la défiscalisation des HS

Depuis le 1er janvier 2019, les heures supplémentaires des professeurs sont exonérées de cotisations salariales d’assurance vieillesse et, dans la limite de 5000 € par an, d’impôts sur le revenu.

En pratique, les heures supplémentaires sont exclues de l’assiette imposable. Elles ne sont donc pas prises en compte dans le calcul du prélèvement à la source.

Les heures et indemnités concernées sont :

  • Les heures supplémentaires liées à votre activité principale
  • L’indemnité pour mission particulière (IMP) allouée aux personnels enseignants et d’éducation dans un établissement du second degré et assurant une mission particulière, par exemple aux coordonnateurs de discipline, aux chargés en technologie de la gestion du laboratoire, aux coordonnateurs de cycle ou de niveau d’enseignement, aux référents pour les ressources et usages pédagogiques numériques, aux référents décrochage scolaire etc.
    À titre indicatif, en début de carrière, un professeur certifié réalisant une HSA aura un “gain” de 221 € par an.

II la Préprofessionnalisation des enseignants

À la rentrée scolaire 2019, afin de permettre aux étudiants de découvrir progressivement le métier de professeur et d’accroître les viviers de recrutement, le ministère met en place la préprofessionnalisation.
Dès la rentrée 2019, 1600 étudiants seront accueillis dans ce cadre dans des écoles ou collèges. Ils seront accompagnés par des professeurs-tuteurs. Leur entrée dans le métier sera progressive :

  • en L2 et L3, ils seront en observation ou en appui aux devoirs, puis en co-intervention avec leur tuteur ;
  • en M1, ils pourront être en responsabilité sous l’autorité du professeur-tuteur.
    Le nombre de bénéficiaires sera porté à 3 000 chaque année à compter de la rentrée 2020. Ainsi, 10 000 étudiants verront leurs études financièrement sécurisées pour découvrir les métiers de l’enseignement et de l’éducation dans les meilleures conditions.
    Indemnisation des tuteurs : 600 € par an et par étudiant suivi (2 maximum).
    Rémunération nette mensuelle des étudiants : 693 € en L2, 963 € en L3, 980 € en M1.